logo cvvsfc
image d'entète
Le décollage -> Bizarre...






















centre de vol à voile de saint-florentin chéu

D'autes modes de lancement

Décollage de Lilienthal


Depuis Abbas Ibn Firnas qui s'est littéralement jeté du haut d'une tour, de nombreux modes lancement ont été expérimentés, avec plus ou moins de bonheur...

Jean-Marie Le Bris

Durant toute sa vie, Jean-Marie le Bris, un capitaine breton de la marine marchande, a tenté de construire un planeur inspiré des oiseaux marins dont il avait longuement observé le vol et les ailes. Il réussira à voler une seule fois, en 1856.

La scène se déroule sur la plage de Ste Anne-La-Pannelaud, le planeur est fixé sur une charette tirée par un cheval. L'équipage s'élance face au vent et Le Bris augmente l'incidence des ailes quand la vitesse maximum est atteinte. La portance est telle que le berceau... et le cocher ont été emportés, prisonniers d'une corde malencontreusement nouée à l'appareil. Le Bris, le planeur et le malheureux passager rejoignent la plage sans dommage sous le regard admiratif des curieux et de ses amis qui l'encourageront à poursuivre ses travaux.

Le Bris avait compris l'effet de l'incidence du profil sur la portance et construit une aile et des commandes permettant de la contrôler. Il lui restait à découvrir la stabilité découlant d'un centrage correct du centre de gravitié. Sans l'aide du hasard... et de son ami paysan, il ne parviendra pas à renouveler son exploit.

Lilienthal

En 1893, Lilienthal fait ses premiers essais en sautant du toit de son hangar. Plein d'espoir, il tente bientôt de s'envoler du haut d'une petite falaise en battant des ailes. Puis il comprend qu'il faut se faire porter par le mouvement ascendant d'une masse d'air entraînée par le vent sur une pente. Son atelier est en plaine, la conclusion s'impose: il fait "construire" une colline d'oû il s'élancera pour ses premiers vols concluants.

Malgré nos rêves les plus fous et la grande bonté de M. le Maire de Chéu, notre aérodrome est toujours désespérement plat, et nous devons nous contenter des thermiques!!

Le départ au sandow

La technique de Le Bris a été adoptée et perfectionnée pendant de nombreuses années, le cheval étant remplacé par une voiture. Quand la montagne facilite la pratique du vol de pente, il suffit de "jeter" le planeur dans le vide. Le moyen le plus simple est de tendre un long et puissant élastique (avec une paire de boeufs ou une dizaines de personnes), d'y accrocher le planeur.

Le club de Neuchatel pratique régulièrement des départs au sandow pour faire revivre les pratiques et les appareils d'autrefois. Le lien ci-dessous vous conduira vers leur site.

Le "Snatch"

Pendant la seconde guerre mondiale, les planeurs ont été employés pour transporter des troupes en silence, et les engager à l'intérieur des lignes ennemies. Ce fut notamment le cas lors du débarquement de Normandie. Ces planeurs pouvaient emporter de 15 à 30 soldats en armes.

Pour simplifier et accélérer les décollages d'un nombre important de ces machines, une technique aussi efficace que brutale a été mise au point: le "Snatch".
Les soldats sont embarqués, un câble attaché au planeur est tendu en hauteur entre deux poteaux. Un lourd avion passe en rase-mottes et accroche le câble au passage. L'animation ci-dessous schématise l'opération.

Un site américain est consacré aux pilotes et soldats ayant participé à des opérations impliquant ces planeurs. Vous pouvez le consulter par le lien ci-dessous.

Le tank volant

Envisagée en URSS, la construction en série de l'appareil ci-contre est restée à l'état de projet. Il s'agissait d'appliquer la technique du snatch à des blindés.