logo cvvsfc
image d'entète
La formation -> Révision en ligne






















centre de vol à voile de saint-florentin chéu

Révision du théorique

école


Cette page vous permet de réviser le théorique en répondant à des questionnaires.
Vous pouvez choisir de répondre à toutes les questions d'une phase:

<1> <2> <3> <4> <5> <6> <7> <8> <9> <10>
Ou répondre à une série de 50 questions prises au hasard.
En fin de questionnaire, cliquez sur le bouton pour afficher la correction.
Bonne chance !!

50 questions

1 - phase 7/9

Vous n'avez pas été assez prévoyant et vous vous retrouvez 'aux barbules' d'un gros cumulus, avec un variomètre fortement positif :

a - vous profitez de l'aubaine pour gagner encore quelques centaines de mètres.

b - vous augmentez la vitesse jusqu'à ce que votre variomètre indique 0.

c - vous sortez totalement les aérofreins et vous piquez, pour échapper à l'influence ascensionnelle du nuage.

2 - phase 2/32

Lorsque l'écoulement n'est pas symétrique sur le planeur, on dit :

a - qu'il est en dérapage.

b - qu'il existe un angle d'attaque inverse.

c - qu'il y a du vent de travers.

3 - phase 10/26

Sur le dessin ci-dessous, vous êtes parti du second ressaut en direction du premier et constatez que votre altitude de départ était insuffisante. Quelle solution adoptez-vous pour rejoindre la zone ascendante du premier ressaut ?

a - trajectoire a : traversée du nuage pour ressortir 'au vent'.

b - trajectoire b : passer sous le nuage.

c - trajectoire c : retour au second ressaut pour prendre davantage d'altitude.

4 - phase 5/12

Vous volez au cap 340 °. Vous voulez virer vers le cap 030 °. Vous atteindrez plus rapidement ce cap en virant :

a - à droite.

b - à gauche.

c - les 2 virages sont identiques.

5 - phase 8/10

Au cours d'un vol de pente en atmosphère agitée quelle précaution prenez-vous ? Vous :

a - ne descendez pas en dessous des crêtes.

b - vous éloignez un peu plus du relief et augmentez la vitesse.

c - vous contentez de serrer davantage les ceintures de sécurité.

6 - phase 2/17

Un planeur vole en air calme en ligne droite à 108 km/h, son taux de chute est de 1,5 m/s, sa finesse est de :

a - 14,2.

b - 20.

c - 30.

7 - phase 7/19

Vous rentrez dans une ascendance alors que vous subissez un fort vent de face :

a - la mise en spirale se fait dans les mêmes conditions qu'un jour sans vent.

b - vous vous mettez en spirale dès la tendance positive du variomètre.

c - vous vous mettez en spirale après avoir atteint le maximum indiqué par le variomètre.

8 - phase 5/5

En virage à gauche, les caps :

a - diminuent.

b - augmentent.

c - restent constants.

9 - phase 1/15

Vous êtes prêt à traverser une piste avec un véhicule remorquant un planeur alors qu'un autre planeur se présente à l'atterrissage :

a - vous vous engagez rapidement pour ne pas gêner l'autre.

b - vous attendez qu'il se pose et vous vous engagez ensuite.

c - vous faites comme si de rien n'était car il y a assez de place sur la piste pour vous et pour lui.

10 - phase 4/11

Au cours d'un décollage, le vent vient de votre gauche. L'aile qui risque de tomber au sol est :

a - l'aile droite.

b - l'aile gauche.

c - pas plus l'une que l'autre.

11 - phase 6/33

En virage, un planeur décroche :

a - à même vitesse et même incidence qu'en ligne droite.

b - à même incidence mais à vitesse plus grande qu'en ligne droite.

c - à même vitesse mais à incidence plus faible qu'en ligne droite.

12 - phase 9/16

Une S/CTR est : d - je ne sais pas.

a - une CTR où le contrôle est assuré par un organisme militaire.

b - une CTR admettant le VFR spécial.

c - une CTR spécialisée dans le traitement du trafic IFR.

13 - phase 1/28

Lors du stockage du planeur au sol, peut-on utiliser le parachute pour charger l'aile ?

a - oui, car cela ne présente aucun inconvénient.

b - non, car l'exposition du parachute au soleil est néfaste pour sa bonne conservation.

c - non, car le parachute n'est pas assez lourd.

14 - phase 10/16

Vous avez ci-joint un extrait de la carte au 1/500 000 è indiquant l'aérodrome de Blois. Sous le nom de l'aérodrome, que signifie le nombre 397 ?

a - l'altitude de l'aérodrome (en pieds).

b - la longueur de la piste (en décamètres).

c - la fréquence de la tour de contrôle de Blois (en Mz).

15 - phase 1/6

Les ailerons sont :

a - deux surfaces mobiles occupant le bord de fuite de l'aile près des extrémités de celles-ci.

b - constituées par l'ensemble des surfaces verticales situées à l'arrière du planeur.

c - fixées au bord de fuite de l'aile, à partir de l'emplanture, et ne s'étendant que sur une faible partie de l'envergure, de part et d'autre du fuselage.

16 - phase 7/7

Comment se caractérise, sous nos climats, la disparition de la convection en fin de journée ?

a - les ascendances se poursuivent plusieurs heures après le coucher du soleil et ne disparaissent totalement que pendant la nuit.

b - les ascendances diminuent d'intensité en s'espaçant les unes des autres.

c - les ascendances disparaissent brutalement au moment où le soleil disparaît à l'horizon et ne réchauffe plus le sol.

17 - phase 2/4

La forme du profil d'aile :

a - est pratiquement la même pour tous les planeurs.

b - est étudiée pour chaque planeur en fonction des performances recherchées.

c - n'a que très peu d'influence sur les performances car seule la forme du fuselage peut améliorer celles-ci.

18 - phase 10/1

Au cours d'un circuit où les conditions sont très favorables, pour réaliser la meilleure vitesse moyenne, vous avez intérêt à caler le Mac Cready sur :

a - le zéro du variomètre.

b - la valeur maximale des ascendances rencontrées.

c - la valeur moyenne des ascendances.

19 - phase 8/14

La formation d'ondes de ressaut est favorisée par :

a - une atmosphère instable.

b - une atmosphère stable.

c - une atmosphère humide.

20 - phase 2/3

L'extrados de l'aile est :

a - la partie avant de l'aile.

b - la partie supérieure de l'aile.

c - la partie inférieure de l'aile.

21 - phase 2/34

Une seule de ces possibilités est cohérente, laquelle ?

a -

b -

c -

22 - phase 2/10

Un braquage négatif des volets de courbure est utilisé pour :

a - la spirale et l'atterrissage.

b - le vol rapide.

c - le vol remorqué.

23 - phase 6/12

On appelle 'inversion de température', une tranche d'air dans laquelle :

a - la température diminue avec l'altitude.

b - la température augmente avec l'altitude.

c - la température est constante.

24 - phase 5/14

Il est 18 heures. Vous volez en ligne droite, face au soleil. Votre compas indique 080 °. Vous en déduisez :

a - qu'il est exact.

b - qu'il est faux.

c - on ne peut rien en déduire.

25 - phase 8/19

En onde de ressaut, les longueurs d'ondes moyennes rencontrées en France sont de l'ordre de :

a - quelques centaines de mètres.

b - 3 à 15 km.

c - supérieure à 20 km.

26 - phase 1/32

La licence de pilote de planeur valable 2 ans pour les pilotes âgés de moins de 40 ans est renouvelée à condition de satisfaire à :

a - un entraînement suffisant et une visite médicale.

b - un examen théorique.

c - aucune condition particulière.

27 - phase 1/23

Parmi les réponses proposées, quelle est celle qui remplit toutes les conditions pour que l'aile d'un planeur prêt au décollage puisse être levée ? 1 - câble tendu. 2 - axe de décollage dégagé. 3 - aérofreins rentrés. 4 - pouce du pilote levé. 5 - avion remorqueur plein gaz. 6 - aucun appareil sur le point d'atterrir.

a - 1, 2, 4, 5, 6.

b - 1, 4, 5.

c - 1, 2, 3, 4, 6.

28 - phase 9/4

A la suite d'une fausse manoeuvre ou d'une casse de câble, vous vous retrouvez largué à une hauteur de 100 mètres environ. Vous :

a - atterrissez devant vous en évitant les plus gros obstacles.

b - estimez être assez haut et effectuez un demi-tour pour atterrir à contre piste.

c - estimez être largement assez haut pour effectuer un tour de piste normal.

29 - phase 3/23

Avant le décollage, vous mettez votre altimètre à 0. On dit qu'il est calé :

a - au QNH.

b - au niveau de vol.

c - au QFE.

30 - phase 8/17

Dans un système d'ondes de ressaut quelle est la limite supérieure de la couche ondulatoire dans laquelle l'écoulement des filets d'air est laminaire ?

a - c'est toujours la troposphère qui limite le sommet de la couche ondulatoire.

b - une couche stable telle qu'une inversion ou une isothermie bloque le développement vertical de la couche ondulatoire.

c - la limite supérieure de la couche ondulatoire est essentiellement variable. Un affaiblissement ou un net changement de direction du vent est une cause de blocage.

31 - phase 8/29

Deux planeurs identiques sont en virage à la même inclinaison. Le planeur 1 vole à la vitesse donnant le taux de chute minimale. Le planeur 2 vole à une vitesse indiquée supérieure de 20 km/h à celle du planeur 1.

a - le planeur 1 a un rayon de virage plus petit et une vitesse verticale de chute plus faible que le planeur 2.

b - le planeur 2 a un rayon de virage égal à celui du planeur 1, mais il a une vitesse verticale de chute plus forte.

c - le planeur 2 a un rayon de virage plus grand et une vitesse verticale de chute plus faible que le planeur 1.

32 - phase 10/22

Vous avez prévu une arrivée sur le plan 20 de finesse. La finesse maximale en air calme de votre planeur est de 30. Vous débutez cette arrivée à 26 km et à 1 300 m de hauteur. Hélas, vous subissez une forte descendance et vous vous retrouvez à 20 km du terrain à une hauteur de 800 m seulement, vous allez ?

a - caler votre Mac Cready à 0 et reprendre de la hauteur dès que possible.

b - repérer un champ à proximité et préparer la prise de terrain.

c - poursuivre l'arrivée sans reprendre de hauteur car la finesse maximale de votre planeur vous permet de rentrer au terrain avec une marge de sécurité.

33 - phase 10/23

Sur le dessin, vous êtes sur la pente n° 2 et désirez rejoindre la pente n° 1 en perdant le minimum de hauteur. Quelle est la meilleure trajectoire ?

a -

b -

c -

34 - phase 8/28

Vous ne disposez pas d'équipement oxygène. Vous pouvez légalement monter jusqu'à :

a - la hauteur de 3 800 m au-dessus de votre aérodrome.

b - 3 800 m (FL 125).

c - le niveau de vol 195.

35 - phase 5/7

L'indication 3 sur la rose du compas correspond à :

a - 003 °.

b - 030 °.

c - 300 °.

36 - phase 8/5

Deux planeurs identiques mais de charge alaire différente traversent une large zone ascendante. Chaque pilote utilise son planeur à la vitesse de taux de chute minimal :

a - les 2 planeurs gagneront la même altitude.

b - le planeur le plus chargé gagnera plus d'altitude que l'autre.

c - le planeur le plus léger gagnera plus d'altitude que l'autre.

37 - phase 10/19

Vous vous retrouvez à basse altitude. Trois champs, de dimensions et d'orientations identiques se trouvent à proximité. Seules les cultures diffèrent. Vous choisissez ?

a - un champ de blé moissonné.

b - un champ couvert de maïs (hauteur estimée 50 à 60 cm).

c - un pâturage.

38 - phase 2/11

Le planeur avance dans l'air parce que :

a - le remorqueur lui a donné de la vitesse.

b - la résultante aérodynamique n'est pas tout à fait verticale : elle admet une composante vers l'avant qui entraîne le planeur.

c - la trajectoire du planeur est descendante dans l'air qui l'environne et il existe une composante de son poids qui l'entraîne selon cette trajectoire.

39 - phase 2/15

La finesse est égale au rapport :

a - vitesse horizontale du planeur sur vitesse verticale du planeur.

b - distance parcourue sur hauteur perdue.

c - les deux propositions ci-dessus sont exactes.

40 - phase 6/7

Dans l'hémisphère Nord, le vent :

a - se dirige des basses pressions vers les hautes pressions.

b - tourne autour des anticyclones dans le sens des aiguilles d'une montre.

c - tourne autour des dépressions dans le sens des aiguilles d'une montre.

41 - phase 8/18

On appelle longueur d'onde dans un système ondulatoire :

a - la distance entre deux ondulations.

b - la hauteur entre le creux et le sommet d'un ressaut.

c - la distance entre la crête du relief générateur de l'onde et le bord d'attaque du premier rotor.

42 - phase 9/22

Jusqu'à quel niveau les planeurs peuvent-ils être autorisés à monter en espace aérien inférieur ?

a - FL 125 (3 800 m).

b - niveau de vol 195 (5 950 m lus sur un altimètre calé à 1 013 mbar).

c - ne dépend que de la condition physique du pilote qui devra au préalable évaluer ses limites en caisson de décompression.

43 - phase 6/35

Un braquage positif des volets :

a - augmente la finesse du planeur.

b - augmente la vitesse de décrochage.

c - diminue la vitesse de décrochage.

44 - phase 8/6

Deux planeurs identiques mais de charge alaire différente, pénètrent dans une ascendance étroite et hachée, au même moment et à la même altitude. II y a une forte probabilité pour que :

a - le planeur le plus lourd monte plus vite.

b - le planeur le plus lourd monte moins vite.

c - les 2 planeurs montent à la même vitesse.

45 - phase 9/28

Vous vous proposez de voler sur un planeur dont le certificat de navigabilité ne porte pas la mention R, mais dont la situation V est périmée depuis quelques jours :

a - ce planeur peut voler tout de même.

b - ce planeur doit subir une visite technique du bureau Véritas avant de pouvoir être utilisé.

c - cette situation ne peut avoir lieu, car un planeur est soit en situation R, soit en situation V.

46 - phase 3/9

Le signal impératif de largage est :

a - battements rapides de la gouverne de direction de l'avion.

b - battements d'ailes de l'avion.

c - variations d'assiette rapides de l'avion.

47 - phase 9/13

Pour traverser un espace aérien contrôlé, le pilote de planeur doit au moins disposer des conditions météorologiques suivantes :

a - visibilité 1 500 m et être hors des nuages.

b - visibilité 500 m et espacement par rapport au nuage : 1 500 m horizontalement - 300 m verticalement.

c - visibilité 5 km et espacement par rapport au nuage : 1 500 m horizontalement - 300 m verticalement.

48 - phase 9/1

Quelles sont les manoeuvres à effectuer pour prévenir le pilote remorqueur quand il vous est impossible de larguer ?

a - vous devez battre des ailes.

b - vous vous positionnez très haut au-dessus du remorqueur pour faire jouer la sécurité du crochet.

c - vous devez agiter rapidement la gouverne de direction.

49 - phase 1/12

L'anémomètre est un instrument indiquant :

a - la direction du vent.

b - la vitesse du planeur par rapport à l'air.

c - la symétrie du vol.

50 - phase 6/4

Un Thalweg est :

a - une zone de hautes pressions.

b - un axe de basses pressions.

c - une zone où la pression atmosphérique varie peu.