logo cvvsfc
image d'entète
La formation -> Révision en ligne






















centre de vol à voile de saint-florentin chéu

Révision du théorique

école


Cette page vous permet de réviser le théorique en répondant à des questionnaires.
Vous pouvez choisir de répondre à toutes les questions d'une phase:

<1> <2> <3> <4> <5> <6> <7> <8> <9> <10>
Ou répondre à une série de 50 questions prises au hasard.
En fin de questionnaire, cliquez sur le bouton pour afficher la correction.
Bonne chance !!

50 questions

1 - phase 9/7

Le régime de vol des planeurs est :

a - soit le régime IFR soit le régime VFR, selon les conditions de visibilité.

b - impérativement le régime VFR.

c - impérativement le régime IFR.

2 - phase 5/4

Pour modifier votre cap, vous devez :

a - surveiller le compas pendant le virage.

b - prendre un repère au sol avant le virage vers la nouvelle direction à prendre.

c - arrêter le virage au moment où le cap choisi passe en face de la ligne de foi du compas.

3 - phase 10/2

Au cours d'un circuit, vous volez, Mac Cready calé sur + 2 m/s. Vous allez aborder une vaste zone défavorable : cumulus très étalés, peu de zones ensoleillées au sol. Pour caler le Mac Cready vous :

a - augmentez le calage, pour traverser cette zone défavorable le plus rapidement possible.

b - revenez à un calage plus faible, voire calage 0.

c - maintenez le calage + 2.

4 - phase 6/19

Les nuages de la photo ci-dessous sont des :

a - cumulus.

b - cumulo-nimbus.

c - altocumulus.

5 - phase 5/15

L'autonomie du planeur est :

a - la distance maximale qu'il peut parcourir en air calme.

b - la distance franchissable en toutes conditions de vol et tenant compte d'une éventuelle prise de terrain.

c - la hauteur entre le planeur et le lieu le plus élevé situé dans un faible rayon.

6 - phase 4/22

Dans une descendance, pour conserver la meilleure finesse possible, vous devez voler :

a - à la vitesse de finesse maximale en air calme.

b - moins vite que la vitesse maximale en air calme.

c - plus vite que la vitesse de finesse en air calme.

7 - phase 6/1

L'hectopascal est une unité de :

a - pression.

b - altitude.

c - humidité.

8 - phase 3/7

En virage en vol remorqué, votre inclinaison doit être :

a - supérieure à celle de l'avion remorqueur.

b - égale à celle de l'avion remorqueur.

c - inférieure à celle de l'avion remorqueur.

9 - phase 1/26

Pour évacuer un planeur en détresse, vous devez employer une procédure 'réflexe' dont les séquences sont décrites ci-dessous dans un ordre quelconque. Trouvez la bonne séquence :

a - tirez la poignée rouge d'ouverture du parachute ; larguez la verrière ; détachez-vous ; sautez.

b - détachez-vous ; tirez la poignée rouge d'ouverture du parachute ; larguez la verrière ; sautez.

c - larguez la verrière ; détachez-vous ; sautez ; tirez la poignée d'ouverture du parachute après vous être éloigné du planeur.

10 - phase 5/8

Sur une carte à l'échelle 1/500 000 è, 10 cm représentent :

a - 500 m.

b - 5 km.

c - 50 km.

11 - phase 9/16

Une S/CTR est : d - je ne sais pas.

a - une CTR où le contrôle est assuré par un organisme militaire.

b - une CTR admettant le VFR spécial.

c - une CTR spécialisée dans le traitement du trafic IFR.

12 - phase 9/1

Quelles sont les manoeuvres à effectuer pour prévenir le pilote remorqueur quand il vous est impossible de larguer ?

a - vous devez battre des ailes.

b - vous vous positionnez très haut au-dessus du remorqueur pour faire jouer la sécurité du crochet.

c - vous devez agiter rapidement la gouverne de direction.

13 - phase 10/1

Au cours d'un circuit où les conditions sont très favorables, pour réaliser la meilleure vitesse moyenne, vous avez intérêt à caler le Mac Cready sur :

a - le zéro du variomètre.

b - la valeur maximale des ascendances rencontrées.

c - la valeur moyenne des ascendances.

14 - phase 2/20

Le fait d'incliner le planeur :

a - fait apparaître une force déviatrice qui provoque un virage.

b - ne modifie en rien sa trajectoire.

c - fait dévier la trajectoire un court instant, le temps que la force centrifuge apparaisse.

15 - phase 2/9

Un braquage positif des volets de courbure est utilisé pour :

a - les faibles vitesses.

b - les très hautes vitesses.

c - uniquement le décollage.

16 - phase 2/28

Avant de créer un virage, vous devez vous assurer:

a - que les commandes sont libres.

b - que le secteur dans lequel vous allez évoluer est libre.

c - que vous ne virez pas vent dans le dos.

17 - phase 9/21

Vous trouverez les détails concernant une zone dangereuse et ses heures d'activité :

a - sur la carte VAC de l'aérodrome le plus proche.

b - en téléphonant à la tour de contrôle (TWR) de l'aérodrome le plus proche de la zone dangereuse.

c - dans le complément aux cartes de radio-navigation à vue.

18 - phase 4/4

Le vent effectif se manifeste par :

a - une modification de la vitesse sol.

b - un effet de dérive.

c - rien : c'est un vent théorique n'ayant aucun effet.

19 - phase 10/13

Parmi les documents ci-dessous, un seul ne doit pas nécessairement figurer à bord d'un planeur en vol sur la campagne. Lequel ?

a - le certificat d'immatriculation.

b - le manuel de vol.

c - la licence du pilote.

20 - phase 1/31

Vous êtes installé et attaché à bord de votre planeur :

a - vous devez pouvoir atteindre les commandes principales.

b - vous devez pouvoir atteindre toutes les commandes, même celles qui vous seront peu utiles durant le vol projeté.

c - vous devez pouvoir atteindre toutes les commandes et pouvoir les manoeuvrer dans la totalité de leur débattement.

21 - phase 7/6

Le phénomène qui limite la convection en altitude est en général :

a - la base des cumulus.

b - une tranche d'atmosphère stable.

c - un changement brutal dans la direction du vent.

22 - phase 9/9

La base des nuages est à 1 500 mètres au-dessus de votre aérodrome. Pour respecter les conditions météorologiques minimales de vol à vue, vous ne monterez pas à une hauteur supérieure à :

a - 1 500 m.

b - 900 m.

c - 1 200 m.

23 - phase 2/1

Sur un planeur en vol, le vent relatif :

a - est de valeur égale et de direction opposée à la vitesse.

b - est de valeur égale et de même sens que la vitesse.

c - ne dépend que des conditions météorologiques.

24 - phase 6/12

On appelle 'inversion de température', une tranche d'air dans laquelle :

a - la température diminue avec l'altitude.

b - la température augmente avec l'altitude.

c - la température est constante.

25 - phase 4/3

Quand le vent est de face, toutes erreurs instrumentales mises à part, qu'indique l'anémomètre ? Une vitesse :

a - égale à la vitesse sol.

b - inférieure à la vitesse sol.

c - supérieure à la vitesse sol.

26 - phase 1/12

L'anémomètre est un instrument indiquant :

a - la direction du vent.

b - la vitesse du planeur par rapport à l'air.

c - la symétrie du vol.

27 - phase 9/12

La pénétration d'un espace de classe D est soumise à clairance du contrôleur :

a - vrai.

b - faux.

c - seulement pour le VFR spécial.

28 - phase 6/7

Dans l'hémisphère Nord, le vent :

a - se dirige des basses pressions vers les hautes pressions.

b - tourne autour des anticyclones dans le sens des aiguilles d'une montre.

c - tourne autour des dépressions dans le sens des aiguilles d'une montre.

29 - phase 9/18

La carte aéronautique au 1/1 000 000 è est un document important pour la préparation d'un vol. Vous devez vous assurer de son état de validité. Ce document est édité :

a - 2 fois par an.

b - 1 fois tous les 2 ans.

c - 1 fois tous les 5 ans.

30 - phase 3/14

La pente d'approche est choisie de telle sorte que :

a - le pilote n'ait pratiquement pas à sortir les aérofreins pendant la finale.

b - le pilote ait à utiliser tous ses aérofreins pour se poser à l'endroit voulu.

c - le dosage des aérofreins soit une moyenne entre la finesse maximale, aérofreins rentrés et le dosage plein aérofreins, permettant ainsi des corrections de pente dans un sens ou dans l'autre.

31 - phase 4/28

Vous volez à 108 km/h. Votre variomètre indique - 1 m/s. Vous arrivez dans un secteur où la masse d'air descend à 1 m/s, votre variomètre indique donc - 2 m/s. Si vous gardez la Vi constante, votre finesse passe de :

a - 30 à 15.

b - 30 à 20.

c - 15 à 30.

32 - phase 4/29

Vous volez à 108 km/h indiqués sur l'anémomètre. Votre variomètre indique - 1 m/s. Le vent est de face. Sa force est de 20 Kts, soit 36 km/h. Votre finesse sol est de :

a - 30.

b - 40.

c - 20.

33 - phase 8/17

Dans un système d'ondes de ressaut quelle est la limite supérieure de la couche ondulatoire dans laquelle l'écoulement des filets d'air est laminaire ?

a - c'est toujours la troposphère qui limite le sommet de la couche ondulatoire.

b - une couche stable telle qu'une inversion ou une isothermie bloque le développement vertical de la couche ondulatoire.

c - la limite supérieure de la couche ondulatoire est essentiellement variable. Un affaiblissement ou un net changement de direction du vent est une cause de blocage.

34 - phase 9/4

A la suite d'une fausse manoeuvre ou d'une casse de câble, vous vous retrouvez largué à une hauteur de 100 mètres environ. Vous :

a - atterrissez devant vous en évitant les plus gros obstacles.

b - estimez être assez haut et effectuez un demi-tour pour atterrir à contre piste.

c - estimez être largement assez haut pour effectuer un tour de piste normal.

35 - phase 10/3

Vous parcourez une branche de circuit où le vent est plein travers par rapport à votre route. Vous choisissez de préférence les cumulus :

a - au vent de la route à suivre.

b - sous le vent de la route à suivre.

c - sur la route à suivre.

36 - phase 1/6

Les ailerons sont :

a - deux surfaces mobiles occupant le bord de fuite de l'aile près des extrémités de celles-ci.

b - constituées par l'ensemble des surfaces verticales situées à l'arrière du planeur.

c - fixées au bord de fuite de l'aile, à partir de l'emplanture, et ne s'étendant que sur une faible partie de l'envergure, de part et d'autre du fuselage.

37 - phase 4/13

Vous venez de terminer un atterrissage par très fort vent. Que faites-vous ?

a - vous attendez dans votre planeur manche arrière, aérofreins rentrés.

b - vous restez dans votre planeur en attendant de l'aide, manche avant, aérofreins sortis, frein de roue serré.

c - vous descendez vite de votre planeur pour l'orienter vers 3/4 arrière du côté de l'aile basse.

38 - phase 9/22

Jusqu'à quel niveau les planeurs peuvent-ils être autorisés à monter en espace aérien inférieur ?

a - FL 125 (3 800 m).

b - niveau de vol 195 (5 950 m lus sur un altimètre calé à 1 013 mbar).

c - ne dépend que de la condition physique du pilote qui devra au préalable évaluer ses limites en caisson de décompression.

39 - phase 8/4

Vous volez en groupe avec un autre pilote, utilisant le même type de planeur que vous, en direction d'un cumulus. Vos vitesses sont identiques, soit 160 km/h. Vos ballasts sont vides, votre charge alaire est de 30 kg/m2. Les ballasts de l'autre planeur sont pleins, sa charge alaire est de 40 kg/m2. Vous arriverez :

a - plus bas que lui sous le cumulus.

b - à la même hauteur sous le cumulus.

c - plus haut que lui sous le cumulus.

40 - phase 3/10

Au cours d'un vol remorqué, vous voyez le pilote remorqueur agiter rapidement sa gouverne de direction. Cela signifie :

a - larguez, je suis en panne.

b - vérifiez et rentrez vos aérofreins.

c - je n'ai presque plus d'essence, préparez-vous à larguer au moindre signal.

41 - phase 1/18

La visite pré-vol permet de s'assurer que le planeur est apparemment en bon état de vol :

a - elle doit être faite tous les matins par le mécanicien du club.

b - elle doit être effectuée à chaque séance de vol par le premier pilote de la machine, ou si le planeur est resté longtemps stocké sans surveillance.

c - elle doit être faite impérativement à chaque vol.

42 - phase 6/25

Qu'appelle-t-on la traîne ?

a - c'est dans une perturbation, la zone comprise entre le front chaud et le front froid.

b - c'est la zone s'étendant à l'arrière du front froid.

c - c'est la partie arrière d'un cumulo-nimbus.

43 - phase 8/6

Deux planeurs identiques mais de charge alaire différente, pénètrent dans une ascendance étroite et hachée, au même moment et à la même altitude. II y a une forte probabilité pour que :

a - le planeur le plus lourd monte plus vite.

b - le planeur le plus lourd monte moins vite.

c - les 2 planeurs montent à la même vitesse.

44 - phase 2/26

Le lacet inverse se manifeste par :

a - un déplacement du repère capot du même côté que l'action latérale sur le manche.

b - un déplacement du repère capot du côté opposé à l'action latérale sur le manche.

c - une tendance à piquer consécutive à une action latérale sur le manche.

45 - phase 8/24

En vol d'onde, comment sont exploités les courants ascendants dans la couche ondulatoire ?

a - dans la plupart des cas, en plaçant le planeur perpendiculairement au vent pour dériver dans les ressauts successifs.

b - en spirale, avec un départ en ligne droite vent dans le dos, dès que les indications du variomètre deviennent négatives.

c - en plaçant le planeur face au vent, immobile au-dessus d'un point sol, ou en allers et retours successifs au-dessus d'un axe sol si le vent est trop faible pour que le planeur reste immobile par rapport au sol.

46 - phase 6/33

En virage, un planeur décroche :

a - à même vitesse et même incidence qu'en ligne droite.

b - à même incidence mais à vitesse plus grande qu'en ligne droite.

c - à même vitesse mais à incidence plus faible qu'en ligne droite.

47 - phase 6/15

Dans une masse d'air sans nuage, la température est de 15 °C au sol et de 12 °C à 500 m. Cette tranche d'air :

a - est stable.

b - est instable.

c - est le siège d'une inversion.

48 - phase 8/9

La VNE (vitesse à ne pas dépasser) :

a - est toujours la même quelle que soit l'altitude, pour tous les planeurs.

b - variable ou fixe en fonction de l'altitude, est donnée par le manuel de vol, chapitre II.

c - peut être augmentée de 6,5 % par millier de mètres d'altitude.

49 - phase 8/3

Quelles sont les inclinaisons habituelles pour exploiter les thermiques de plaine classiques :

a - les inclinaisons supérieures ou égales à 60° pour se maintenir au sein du thermique.

b - les inclinaisons moyennes (25 à 45°) sont généralement suffisantes.

c - les faibles inclinaisons (inférieures à 20°) car elles limitent le taux de chute propre au planeur.

50 - phase 2/23

La surface de compensateur, placée comme l'indique le dessin, correspond à une position de la manette de compensateur:

a - à cabrer.

b - neutre.

c - à piquer.