logo cvvsfc
image d'entète
La formation -> Révision en ligne






















centre de vol à voile de saint-florentin chéu

Révision du théorique

école


Cette page vous permet de réviser le théorique en répondant à des questionnaires.
Vous pouvez choisir de répondre à toutes les questions d'une phase:

<1> <2> <3> <4> <5> <6> <7> <8> <9> <10>
Ou répondre à une série de 50 questions prises au hasard.
En fin de questionnaire, cliquez sur le bouton pour afficher la correction.
Bonne chance !!

50 questions

1 - phase 6/4

Un Thalweg est :

a - une zone de hautes pressions.

b - un axe de basses pressions.

c - une zone où la pression atmosphérique varie peu.

2 - phase 1/27

L'atterrissage en parachute doit s'effectuer de la façon suivante :

a - bras et jambes écartées (position en croix).

b - jambes jointes et tendues et bras le long du corps.

c - pieds joints, genoux serrés, jambes légèrement fléchies, les mains sur les suspentes et les coudes collés au corps.

3 - phase 4/7

Le planeur A vole à 80 km/h et le planeur B à 110 km/h. Ils subissent tous les deux le même vent traversier :

a - leurs dérives seront égales.

b - le planeur A doit afficher une correction de dérive plus forte que B.

c - le planeur B doit afficher une correction de dérive plus forte que A.

4 - phase 10/20

Pour avoir le maximum de chance de réussir votre prise de terrain en campagne, vous effectuez ?

a - une prise de terrain en L, débutée vers 200 m, en vous ménageant une finale assez longue.

b - une prise de terrain en U, débutée vers 80 ou 100 m, avec une finale courte pour être sûr de ne pas perdre votre terrain.

c - vous faites un atterrissage droit devant vous, pour parcourir le maximum de distance.

5 - phase 8/2

Au cours d'une spirale à forte inclinaison, vous vous retrouvez à une vitesse beaucoup trop grande. Pour corriger vous :

a - tirez sur le manche.

b - agissez sur le palonnier vers l'extérieur du virage.

c - diminuez l'inclinaison, puis rétablissez la vitesse.

6 - phase 9/17

Les espaces aériens de classe E sont des espaces dont la pénétration en VFR : d - je ne sais pas.

a - est interdite.

b - nécessite une clairance obtenue par radio.

c - est autorisée sans contact radio.

7 - phase 9/13

Pour traverser un espace aérien contrôlé, le pilote de planeur doit au moins disposer des conditions météorologiques suivantes :

a - visibilité 1 500 m et être hors des nuages.

b - visibilité 500 m et espacement par rapport au nuage : 1 500 m horizontalement - 300 m verticalement.

c - visibilité 5 km et espacement par rapport au nuage : 1 500 m horizontalement - 300 m verticalement.

8 - phase 2/13

Si on augmente la traînée d'un planeur, ce dernier voit son angle de plané :

a - rester constant.

b - diminuer.

c - augmenter.

9 - phase 2/17

Un planeur vole en air calme en ligne droite à 108 km/h, son taux de chute est de 1,5 m/s, sa finesse est de :

a - 14,2.

b - 20.

c - 30.

10 - phase 5/15

L'autonomie du planeur est :

a - la distance maximale qu'il peut parcourir en air calme.

b - la distance franchissable en toutes conditions de vol et tenant compte d'une éventuelle prise de terrain.

c - la hauteur entre le planeur et le lieu le plus élevé situé dans un faible rayon.

11 - phase 10/27

Vous êtes dans le second ressaut et désirez aller dans le premier ressaut. Ils sont matérialisés comme l'indique le dessin ci-dessous. Quelle est la trajectoire qui vous fera perdre le minimum de hauteur ?

a -

b -

c -

12 - phase 6/10

La brise de terre souffle :

a - lorsque le continent est plus chaud que la mer voisine.

b - lorsque le continent est plus froid que la mer voisine.

c - lorsque la température du continent et celle de la mer voisine sont égales.

13 - phase 6/33

En virage, un planeur décroche :

a - à même vitesse et même incidence qu'en ligne droite.

b - à même incidence mais à vitesse plus grande qu'en ligne droite.

c - à même vitesse mais à incidence plus faible qu'en ligne droite.

14 - phase 9/10

Vous évoluez en vol de pente, hors d'un espace aérien contrôlé, sur une montagne dont l'altitude est de 1 000 mètres, le plafond (base des nuages) est à 1 200 mètres. Le respect des conditions de vol à vue vous permet de monter jusqu'à une altitude de :

a - 1 200 m.

b - 900 m.

c - 1 000 m.

15 - phase 1/16

Lors de la mise en piste, vous vous trouvez à l'intérieur d'un planeur remorqué par un véhicule. Votre rôle consiste :

a - à faire contrepoids pour ne pas user la béquille arrière.

b - à ne pas trop vous fatiguer avant le vol.

c - à tenir les commandes pour éviter qu'elles ne battent et à surveiller attentivement le véhicule qui vous remorque en étant prêt à freiner et à larguer à chaque instant.

16 - phase 6/26

Où aurez-vous le plus de chance de rencontrer des conditions météorologiques favorables au vol à voile thermique ?

a - sous les surfaces frontales.

b - dans le secteur chaud.

c - dans la traîne.

17 - phase 6/23

L'arrivée d'un front chaud est un phénomène :

a - favorable pour le vol à voile car le temps va s'améliorer.

b - défavorable car les conditions vont se détériorer.

c - a peu d'influence pour le vol à voile.

18 - phase 1/24

Le port du parachute en planeur est :

a - facultatif.

b - obligatoire.

c - indispensable dans certains planeurs et inutile dans d'autres.

19 - phase 10/26

Sur le dessin ci-dessous, vous êtes parti du second ressaut en direction du premier et constatez que votre altitude de départ était insuffisante. Quelle solution adoptez-vous pour rejoindre la zone ascendante du premier ressaut ?

a - trajectoire a : traversée du nuage pour ressortir 'au vent'.

b - trajectoire b : passer sous le nuage.

c - trajectoire c : retour au second ressaut pour prendre davantage d'altitude.

20 - phase 2/19

Sur un planeur en vol si le pilote, par une augmentation d'incidence, provoque un accroissement de la résultante aérodynamique sur les ailes :

a - la trajectoire s'incurve vers le haut et la vitesse augmente.

b - la trajectoire s'incurve vers le bas et la vitesse augmente.

c - la trajectoire s'incurve vers le haut et la vitesse diminue.

21 - phase 2/31

L'action sur le manche latéralement vers l'extérieur, au cours d'un virage stabilisé est due :

a - au roulis induit dont la cause est la différence de vitesse entre les ailes.

b - au lacet inverse.

c - au couple gyroscopique créé par l'inclinaison du planeur.

22 - phase 4/15

Vous subissez du vent arrière en étape de base. Comment prévoyez-vous l'exécution du dernier virage ?

a - comme s'il n'y avait pas de vent.

b - vous le débutez plus tôt qu'à l'habitude.

c - vous le débutez plus tard qu'à l'habitude.

23 - phase 8/29

Deux planeurs identiques sont en virage à la même inclinaison. Le planeur 1 vole à la vitesse donnant le taux de chute minimale. Le planeur 2 vole à une vitesse indiquée supérieure de 20 km/h à celle du planeur 1.

a - le planeur 1 a un rayon de virage plus petit et une vitesse verticale de chute plus faible que le planeur 2.

b - le planeur 2 a un rayon de virage égal à celui du planeur 1, mais il a une vitesse verticale de chute plus forte.

c - le planeur 2 a un rayon de virage plus grand et une vitesse verticale de chute plus faible que le planeur 1.

24 - phase 2/33

Une seule de ces possibilités est cohérente, laquelle ?

a -

b -

c -

25 - phase 6/42

Sur un planeur de conception récente les aérofreins peuvent être sortis :

a - à n'importe quelle vitesse.

b - jusqu'à la vitesse correspondant à l'extrémité de l'arc blanc tracé sur l'anémomètre.

c - jusqu'à la vitesse correspondant à l'extrémité de l'arc vert tracé sur l'anémomètre.

26 - phase 3/18

Vous êtes prêt à décoller et un avion se présente en finale :

a - vous estimez avoir le temps de décoller, et le faites devant lui.

b - vous décollez devant lui car un planeur a priorité sur les avions.

c - vous attendez qu'il se pose et dégage la piste car les aéronefs à l'atterrissage ont priorité sur les aéronefs au décollage.

27 - phase 2/3

L'extrados de l'aile est :

a - la partie avant de l'aile.

b - la partie supérieure de l'aile.

c - la partie inférieure de l'aile.

28 - phase 2/27

Le pilote s'oppose au lacet inverse en agissant :

a - sur le manche latéralement et sur le palonnier du côté opposé.

b - sur le compensateur.

c - sur le palonnier du même côté que sur le manche latéralement.

29 - phase 4/19

Plus la finesse est grande, plus l'angle de plané est :

a - grand.

b - petit.

c - la finesse n'influe pas sur l'angle de plané.

30 - phase 4/16

Vous subissez du vent de face en étape de base. Comment prévoyez-vous l'exécution du dernier virage ?

a - comme s'il n'y avait pas de vent.

b - vous le débutez plus tôt qu'à l'habitude.

c - vous le débutez plus tard qu'à l'habitude.

31 - phase 8/1

Au cours d'un virage à grande inclinaison, un planeur décroche à :

a - même vitesse et même incidence qu'en ligne droite.

b - plus forte vitesse et même incidence qu'en ligne droite.

c - plus forte vitesse et plus forte incidence qu'en ligne droite.

32 - phase 5/16

En France, la déclinaison magnétique est de 3 ° Ouest en moyenne. Votre route vraie est orientée au 060 °. Votre route magnétique sera alors :

a - 063 °.

b - 057 °.

c - 060 °.

33 - phase 8/5

Deux planeurs identiques mais de charge alaire différente traversent une large zone ascendante. Chaque pilote utilise son planeur à la vitesse de taux de chute minimal :

a - les 2 planeurs gagneront la même altitude.

b - le planeur le plus chargé gagnera plus d'altitude que l'autre.

c - le planeur le plus léger gagnera plus d'altitude que l'autre.

34 - phase 7/13

Au cours d'une spirale, l'aiguille du variomètre passe par un maximum, puis retombe à des valeurs faiblement positives. Pour vous centrer, vous :

a - desserrez la spirale avant l'indication maximale du variomètre, puis resserrez quelques secondes plus tard.

b - inversez le sens de spirale quand l'aiguille du variomètre indique la valeur minimale.

c - vous mettez en ligne droite peu après l'indication variométrique maximale puis reprenez la spirale quelques secondes plus tard.

35 - phase 2/22

Vous volez à 80 km/h et vous désirez prendre une vitesse de 110 km/h :

a - vous poussez sur le manche tant que l'aiguille de l'anémomètre n'indique pas 110 km/h.

b - vous affichez l'assiette correspondant sensiblement à la vitesse de 110 et attendez la stabilisation de la vitesse.

c - vous accroissez lentement la vitesse par petites tranches de 5 km/h en 5 km/h, jusqu'à 110 km/h.

36 - phase 6/28

La limite entre les domaines du vol aux grands angles et celui des vols aux petits angles d'incidence est :

a - la vitesse de taux de chute minimal.

b - la vitesse de finesse maximale.

c - la vitesse de décrochage.

37 - phase 6/12

On appelle 'inversion de température', une tranche d'air dans laquelle :

a - la température diminue avec l'altitude.

b - la température augmente avec l'altitude.

c - la température est constante.

38 - phase 4/8

Vous désirez rejoindre un cumulus ; le vent est perpendiculaire à votre route, il vient de la gauche :

a - vous vous dirigez droit sur le cumulus.

b - vous visez un point à gauche du cumulus.

c - vous visez un point à droite du cumulus.

39 - phase 8/16

Dans un système ondulatoire, la tranche inférieure appelée 'couche sous ondulatoire turbulente' a une épaisseur qui :

a - est pratiquement toujours supérieure à l'épaisseur de la couche laminaire.

b - peut varier de quelques centaines de mètres à plusieurs kilomètres.

c - est de quelques dizaines de mètres le matin et le soir et peut atteindre 200 à 300 mètres au cours de journée quand la convection se développe.

40 - phase 3/1

La formule mnémotechnique CRIS doit être appliquée pour les vérifications :

a - avant chaque vol.

b - avant le premier vol.

c - à l'issue de chaque vol.

41 - phase 9/6

Le régime de vol IFR est :

a - réservé aux avions possédant certains équipements particuliers.

b - votre régime de vol si vous évoluez dans des conditions de très mauvaise visibilité.

c - applicable aux seuls avions volant au-dessus du niveau de vol 195.

42 - phase 5/1

La déclinaison magnétique varie avec :

a - l'altitude.

b - l'heure de la journée.

c - le lieu.

43 - phase 6/31

Le vol à la vitesse minimale est caractérisé par :

a - un centrage près de la limite arrière et une abattée brutale.

b - une perte de contrôle avec départ en vrille du planeur.

c - une forte incidence obtenue par l'effet maximal de la gouverne de profondeur et un fort taux de chute avec une assiette normale.

44 - phase 9/3

Juste après le décollage, le câble casse alors que votre hauteur n'excède pas 30 mètres et que vous avez dépassé le seuil de piste. Vous :

a - tentez un atterrissage de fortune devant vous.

b - faites demi-tour pour atterrir à contre piste.

c - tentez un tour de piste normal, terminé en PTU.

45 - phase 1/2

On appelle bord d'attaque :

a - la partie avant du fuselage.

b - la partie arrière de l'aile.

c - la partie avant de l'aile.

46 - phase 2/15

La finesse est égale au rapport :

a - vitesse horizontale du planeur sur vitesse verticale du planeur.

b - distance parcourue sur hauteur perdue.

c - les deux propositions ci-dessus sont exactes.

47 - phase 9/27

Un formulaire AIR-PROX est :

a - une phase de vol bien déterminée pour les avions IFR.

b - la vérification que doit effectuer tout pilote avant de décoller.

c - le compte rendu d'un pilote concernant un risque d'abordage qu'il a pu constater avec un autre aéronef. Une enquête est ouverte à la suite de ce compte rendu.

48 - phase 1/1

Le carnet de vol :

a - ne peut être rempli que par votre instructeur

b - n'est pas un document officiel. Vous le remplissez vous-même à votre gré.

c - est un document officiel tenu à jour par vous-même conformément aux planches de vol et visé par votre instructeur.

49 - phase 4/6

A bord de votre planeur, vous désirez vous rendre de A vers B. Le vent est symbolisé par la flèche. La correction de dérive vous obligera à orienter votre planeur :

a - vers la droite de la route à suivre.

b - vers la gauche de la route à suivre.

c - il n'y a pas de dérive à corriger.

50 - phase 2/10

Un braquage négatif des volets de courbure est utilisé pour :

a - la spirale et l'atterrissage.

b - le vol rapide.

c - le vol remorqué.