logo cvvsfc
image d'entète
La formation -> Révision en ligne






















centre de vol à voile de saint-florentin chéu

Révision du théorique

école


Cette page vous permet de réviser le théorique en répondant à des questionnaires.
Vous pouvez choisir de répondre à toutes les questions d'une phase:

<1> <2> <3> <4> <5> <6> <7> <8> <9> <10>
Ou répondre à une série de 50 questions prises au hasard.
En fin de questionnaire, cliquez sur le bouton pour afficher la correction.
Bonne chance !!

50 questions

1 - phase 9/3

Juste après le décollage, le câble casse alors que votre hauteur n'excède pas 30 mètres et que vous avez dépassé le seuil de piste. Vous :

a - tentez un atterrissage de fortune devant vous.

b - faites demi-tour pour atterrir à contre piste.

c - tentez un tour de piste normal, terminé en PTU.

2 - phase 5/17

Vous êtes en vol local à 6 km du terrain et votre altitude est de 1 200 m. Le vent est nul. Vous vous êtes fixé comme règle de vol local de ne pas vous éloigner du terrain de plus de 10 fois votre hauteur (finesse 10). Un cumulus se trouve à 5 km de votre position et vous l'estimez à 10 km du terrain :

a - vous ne pouvez pas vous y rendre, car vous y arriverez à 700 m, transgressant la règle que vous vous êtes fixée.

b - vous pouvez vous diriger vers ce cumulus, mais vous ne devez pas perdre plus de 200 m pour l'atteindre.

c - il vaut mieux ne pas tourner le dos au terrain et vous choisissez un autre nuage.

3 - phase 3/7

En virage en vol remorqué, votre inclinaison doit être :

a - supérieure à celle de l'avion remorqueur.

b - égale à celle de l'avion remorqueur.

c - inférieure à celle de l'avion remorqueur.

4 - phase 4/16

Vous subissez du vent de face en étape de base. Comment prévoyez-vous l'exécution du dernier virage ?

a - comme s'il n'y avait pas de vent.

b - vous le débutez plus tôt qu'à l'habitude.

c - vous le débutez plus tard qu'à l'habitude.

5 - phase 2/5

Dans une soufflerie si on multiplie par 3 la vitesse du vent relatif arrivant sur un profil :

a - la résultante aérodynamique est multipliée par 3.

b - la résultante aérodynamique est multipliée par 6.

c - la résultante aérodynamique est multipliée par 9.

6 - phase 8/17

Dans un système d'ondes de ressaut quelle est la limite supérieure de la couche ondulatoire dans laquelle l'écoulement des filets d'air est laminaire ?

a - c'est toujours la troposphère qui limite le sommet de la couche ondulatoire.

b - une couche stable telle qu'une inversion ou une isothermie bloque le développement vertical de la couche ondulatoire.

c - la limite supérieure de la couche ondulatoire est essentiellement variable. Un affaiblissement ou un net changement de direction du vent est une cause de blocage.

7 - phase 6/34

Une voilure mouillée augmente la traînée générale du planeur et en plus :

a - retarde le décrochage.

b - hâte le décrochage.

c - augmente la finesse.

8 - phase 4/21

Le taux de chute du planeur :

a - est plus fort pour toutes les vitesses différentes de la vitesse de taux de chute minimal.

b - est proportionnel à la vitesse du planeur.

c - a une valeur constante pour une plage importante de vitesse.

9 - phase 6/37

Dans quel document pouvez-vous prendre connaissance des limitations de votre planeur ?

a - le manuel de vol.

b - le certificat d'immatriculation.

c - le carnet de route.

10 - phase 1/19

L'exécution de la visite pré-vol :

a - se fait d'une façon quelconque.

b - se fait selon un ordre bien particulier, ceci dans le but d'éviter les omissions.

c - se limite à l'inspection de la cabine avant le vol, le reste n'intéressant que le mécanicien.

11 - phase 6/39

L'arc blanc de l'anémomètre délimite :

a - le domaine des vitesses autorisées en remorquage.

b - le domaine d'utilisation des volets hypersustentateurs.

c - le domaine des vitesses dans lequel les aérofreins peuvent être sortis sans risque.

12 - phase 9/20

Au cours de la préparation d'un circuit vous constatez que vous devez traverser un espace aérien à statut particulier dont le sigle est LF-D 573. Vous en déduisez immédiatement que c'est une zone :

a - interdite.

b - dangereuse.

c - réglementée.

13 - phase 2/15

La finesse est égale au rapport :

a - vitesse horizontale du planeur sur vitesse verticale du planeur.

b - distance parcourue sur hauteur perdue.

c - les deux propositions ci-dessus sont exactes.

14 - phase 9/5

Vous êtes en branche ' vent arrière'. Vous subissez une forte descendance à l'issue de laquelle votre hauteur n'excède pas 80 mètres. Pour apporter les corrections nécessaires à la prise de terrain, vous :

a - réduisez votre vitesse pour limiter le taux de chute.

b - augmentez la vitesse pour suivre les indications du Mac Cready en allant rechercher une finale assez longue (500 à 700 m).

c - augmentez la vitesse en convergeant vers la piste, puis vous effectuez une prise de terrain en U.

15 - phase 10/25

Vous êtes en vol d'onde dans le second ressaut et envisagez de passer au premier. La longueur d'onde est de 8 km. Le vent de face souffle à 70 km/h. La finesse maximale de votre planeur est de 35. Vous pouvez prévoir une perte de hauteur entre ces deux ressauts de :

a - 300 m environ.

b - 3 000 m environ.

c - 1 000 m environ.

16 - phase 2/6

L'angle d'incidence sur un profil est l'angle formé par :

a - la corde de profil et l'axe du fuselage.

b - l'intrados et l'extrados de l'aile au bord de fuite.

c - la corde de profil et la direction du vent relatif.

17 - phase 9/10

Vous évoluez en vol de pente, hors d'un espace aérien contrôlé, sur une montagne dont l'altitude est de 1 000 mètres, le plafond (base des nuages) est à 1 200 mètres. Le respect des conditions de vol à vue vous permet de monter jusqu'à une altitude de :

a - 1 200 m.

b - 900 m.

c - 1 000 m.

18 - phase 1/28

Lors du stockage du planeur au sol, peut-on utiliser le parachute pour charger l'aile ?

a - oui, car cela ne présente aucun inconvénient.

b - non, car l'exposition du parachute au soleil est néfaste pour sa bonne conservation.

c - non, car le parachute n'est pas assez lourd.

19 - phase 1/5

La gouverne de profondeur est une surface :

a - mobile horizontale située à l'arrière du planeur

b - fixe horizontale située à l'arrière du planeur

c - mobile fixée au bord de fuite de l'aile de part et d'autre du fuselage

20 - phase 6/3

Un marais barométrique est :

a - une zone où la pression atmosphérique varie peu.

b - un axe de basses pressions.

c - un axe de hautes pressions.

21 - phase 9/4

A la suite d'une fausse manoeuvre ou d'une casse de câble, vous vous retrouvez largué à une hauteur de 100 mètres environ. Vous :

a - atterrissez devant vous en évitant les plus gros obstacles.

b - estimez être assez haut et effectuez un demi-tour pour atterrir à contre piste.

c - estimez être largement assez haut pour effectuer un tour de piste normal.

22 - phase 4/15

Vous subissez du vent arrière en étape de base. Comment prévoyez-vous l'exécution du dernier virage ?

a - comme s'il n'y avait pas de vent.

b - vous le débutez plus tôt qu'à l'habitude.

c - vous le débutez plus tard qu'à l'habitude.

23 - phase 6/12

On appelle 'inversion de température', une tranche d'air dans laquelle :

a - la température diminue avec l'altitude.

b - la température augmente avec l'altitude.

c - la température est constante.

24 - phase 6/10

La brise de terre souffle :

a - lorsque le continent est plus chaud que la mer voisine.

b - lorsque le continent est plus froid que la mer voisine.

c - lorsque la température du continent et celle de la mer voisine sont égales.

25 - phase 2/17

Un planeur vole en air calme en ligne droite à 108 km/h, son taux de chute est de 1,5 m/s, sa finesse est de :

a - 14,2.

b - 20.

c - 30.

26 - phase 4/23

Avec du vent de face, pour conserver la meilleure finesse au sol possible, vous devez voler :

a - à vitesse de finesse maximale en air calme.

b - moins vite que la vitesse de finesse maximale en air calme.

c - plus vite que la vitesse de finesse maximale en air calme.

27 - phase 3/11

Sur une trajectoire constante, la sortie des aérofreins a pour effet :

a - d'augmenter la vitesse du planeur et son taux de chute.

b - d'augmenter le taux de chute du planeur à vitesse constante.

c - de diminuer sa vitesse.

28 - phase 2/26

Le lacet inverse se manifeste par :

a - un déplacement du repère capot du même côté que l'action latérale sur le manche.

b - un déplacement du repère capot du côté opposé à l'action latérale sur le manche.

c - une tendance à piquer consécutive à une action latérale sur le manche.

29 - phase 7/16

En région montagneuse, dans quelles zones recherchez-vous de préférence les ascendances thermiques ?

a - dans les fonds de vallée.

b - sur les rochers ensoleillés.

c - sur les versants à l'abri du soleil et du vent.

30 - phase 5/8

Sur une carte à l'échelle 1/500 000 è, 10 cm représentent :

a - 500 m.

b - 5 km.

c - 50 km.

31 - phase 10/5

Vous réalisez un circuit un jour où le vent est assez fort : les ascendances sont bonnes (maxi + 3 m/s) mais nécessitent de fréquents recentrages pendant lesquels vous montez beaucoup moins vite. Pour voler à vitesse de croisière maximale vous devez caler le Mac Cready :

a - sur + 3 m/s.

b - sur + 3 m/s + l'équivalent vent.

c - sur une valeur intermédiaire entre 0 et + 3 correspondant à votre vitesse de montée moyenne dans l'ascendance.

32 - phase 6/6

Un vent de 20 Kt souffle à environ :

a - 10 km/h.

b - 40 km/h.

c - 20 km/h.

33 - phase 10/11

Pour démonter un planeur, après avoir débranché les commandes et déposé les carénages, il faut d'abord :

a - débrancher les gouvernes.

b - démonter les ailes.

c - démonter l'empennage horizontal.

34 - phase 2/20

Le fait d'incliner le planeur :

a - fait apparaître une force déviatrice qui provoque un virage.

b - ne modifie en rien sa trajectoire.

c - fait dévier la trajectoire un court instant, le temps que la force centrifuge apparaisse.

35 - phase 9/22

Jusqu'à quel niveau les planeurs peuvent-ils être autorisés à monter en espace aérien inférieur ?

a - FL 125 (3 800 m).

b - niveau de vol 195 (5 950 m lus sur un altimètre calé à 1 013 mbar).

c - ne dépend que de la condition physique du pilote qui devra au préalable évaluer ses limites en caisson de décompression.

36 - phase 1/21

Vous allez accrocher un câble à un planeur :

a - vous utilisez le premier anneau disponible, car il doit être étudié pour se fixer sur tous types de crochets.

b - dans tous les cas, vous utilisez un gros anneau car tous les planeurs volant en France sont équipés de crochets Aérazur.

c - vous vérifiez la marque du crochet équipant le planeur, et en fonction de celle-ci, vous choisissez l'anneau correspondant : - crochet Tost allemand : anneau de diamètre intérieur 20 à 25 mm. - crochet Aérazur français : anneau de diamètre intérieur 30 mm.

37 - phase 5/11

Un planeur a l'immatriculation F-CEAU. La transmission par radio de cette immatriculation à un service de contrôle de la circulation aérienne s'énonce :

a - France-Charles-Emir-Allo-Union.

b - Fox-Trot-Charlie-Eric-Alpha-Union.

c - Fox-Trot-Charlie-Echo-Alpha-Uniform.

38 - phase 6/21

Ce nuage est :

a - un nuage lenticulaire.

b - le sommet d'un cumulo-nimbus.

c - un cumulus plat.

39 - phase 6/18

Les nuages de la photo ci-dessous sont des :

a - stratus.

b - cirro-stratus.

c - cirrus.

40 - phase 1/26

Pour évacuer un planeur en détresse, vous devez employer une procédure 'réflexe' dont les séquences sont décrites ci-dessous dans un ordre quelconque. Trouvez la bonne séquence :

a - tirez la poignée rouge d'ouverture du parachute ; larguez la verrière ; détachez-vous ; sautez.

b - détachez-vous ; tirez la poignée rouge d'ouverture du parachute ; larguez la verrière ; sautez.

c - larguez la verrière ; détachez-vous ; sautez ; tirez la poignée d'ouverture du parachute après vous être éloigné du planeur.

41 - phase 5/3

La déclinaison magnétique est l'angle compris entre :

a - le Nord vrai ou géographique et le Nord magnétique.

b - l'axe du planeur et la route vraie.

c - le cap et la route vraie.

42 - phase 8/4

Vous volez en groupe avec un autre pilote, utilisant le même type de planeur que vous, en direction d'un cumulus. Vos vitesses sont identiques, soit 160 km/h. Vos ballasts sont vides, votre charge alaire est de 30 kg/m2. Les ballasts de l'autre planeur sont pleins, sa charge alaire est de 40 kg/m2. Vous arriverez :

a - plus bas que lui sous le cumulus.

b - à la même hauteur sous le cumulus.

c - plus haut que lui sous le cumulus.

43 - phase 10/2

Au cours d'un circuit, vous volez, Mac Cready calé sur + 2 m/s. Vous allez aborder une vaste zone défavorable : cumulus très étalés, peu de zones ensoleillées au sol. Pour caler le Mac Cready vous :

a - augmentez le calage, pour traverser cette zone défavorable le plus rapidement possible.

b - revenez à un calage plus faible, voire calage 0.

c - maintenez le calage + 2.

44 - phase 4/30

Vous volez sur un planeur dont la polaire est représentée ci-dessous, votre vitesse de vol est de 90 km/h, le vent est nul. Pour parcourir en ligne droite 25 km, vous avez perdu 1 300 m. On peut en conclure que vous avez subi :

a - des courants ascendants.

b - des courants descendants.

c - aucun courant, cette perte d'altitude est normale.

45 - phase 9/13

Pour traverser un espace aérien contrôlé, le pilote de planeur doit au moins disposer des conditions météorologiques suivantes :

a - visibilité 1 500 m et être hors des nuages.

b - visibilité 500 m et espacement par rapport au nuage : 1 500 m horizontalement - 300 m verticalement.

c - visibilité 5 km et espacement par rapport au nuage : 1 500 m horizontalement - 300 m verticalement.

46 - phase 8/14

La formation d'ondes de ressaut est favorisée par :

a - une atmosphère instable.

b - une atmosphère stable.

c - une atmosphère humide.

47 - phase 9/17

Les espaces aériens de classe E sont des espaces dont la pénétration en VFR : d - je ne sais pas.

a - est interdite.

b - nécessite une clairance obtenue par radio.

c - est autorisée sans contact radio.

48 - phase 3/3

Pendant la phase d'accélération, au début du roulage, l'une des deux ailes de votre planeur prend contact avec le sol et y reste malgré tous vos efforts pour tenter de la relever. Le planeur tend à partir 'en cheval de bois' :

a - vous attendez que le pilote remorqueur vous largue.

b - vous freinez pour que la tension du câble vous ramène dans l'axe de l'avion.

c - vous larguez le câble immédiatement et vous freinez.

49 - phase 4/6

A bord de votre planeur, vous désirez vous rendre de A vers B. Le vent est symbolisé par la flèche. La correction de dérive vous obligera à orienter votre planeur :

a - vers la droite de la route à suivre.

b - vers la gauche de la route à suivre.

c - il n'y a pas de dérive à corriger.

50 - phase 3/1

La formule mnémotechnique CRIS doit être appliquée pour les vérifications :

a - avant chaque vol.

b - avant le premier vol.

c - à l'issue de chaque vol.